La Société générale de banque au Sénégal (SGBS) et l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) ont procédé ce mardi 23 octobre au lancement du « Fonds Envol », destiné aux PME-PMI.

Fruit d’un partenariat public-privé innovant, ce fonds est doté de 170 milliards de F Cfa pour une période d’essai de cinq ans.

Selon le Directeur général de l’ADEPME, M. Idrissa Diabira, ce fonds allie assistance technique et appui financier pour offrir aux PME une solution globale à leurs besoins de croissance.

A son avis, cet instrument répond à la lancinante  problématique de financement qui constitue un frein majeur à l’envol des Petites et moyennes entreprises. « C’est une réponse innovante et puissante à la question du financement des PME », dira M. Diabira.

Avec le système de labélisation (e-rating) de l’ADEPME, les PME pourront gagner la confiance des banques en délivrant des informations de qualité.

Le fonds offre ainsi aux PME l’opportunité d’accéder à un financement adapté à leur profil en répondant à leurs préoccupations en termes de diligence dans le traitement, de coût du crédit et de durée de remboursement. Pour rappel, la labellisation est un processus qui vise à améliorer l’éligibilité de la PME aux financements bancaires ou autres par un renforcement du management , de la lisibilité de l’entreprise dans son secteur et du monitoring.

Dans cette même dynamique, M. Jean-Marc Mancel, Directeur général de la SGBS, fait savoir que la banque qu’il manage dégage une enveloppe financière de 170 milliards de F Cfa sur 5 ans, dont 15 milliards en 2018 pour les PME sénégalaises inscrites au programme de labellisation de l’ADEPME.

Pour lui, avec ce fonds, la SGBS leader dans son domaine, ne fait que confirmer la volonté de cette banque d’appuyer les PME pour marquer sa présence sur tous les segments de l’économie sénégalaise.

M. Mancel estime que le lancement de ce fonds n’est que le début d’un long processus. Il annonce par la même occasion prochaine de la maison des PME à la SGBS.

Le ministre du commerce, M. Alioune Sarr, pour sa part, estime que ce fonds est le fruit d’un Partenariat public-privé qui est le cœur du Plan Sénégal Emergent (Pse).

Pour lui, avec un tissu des entreprises constitué des 99,8% de PME, le Sénégal ambitionne de faire des PME des champions en matière de création d’emploi et de richesses.

A son avis, ce fonds vient compléter un élément manquant d’un dispositif car il va permettre de régler le problème du capital.

Avec ce nouvel instrument, le ministre du commerce invite les PME à se préparer à la prochaine concurrence que va instaurer la Zone de libres échanges continentales africaines (Zlecaf).

Il invite les initiateurs de ce fonds à engager une vaste campagne de communication pour informer et rassurer les PME, surtout celles établies à l’intérieur du Sénégal.

Source: lejecos.com