Célébration des 20 ans de l’Adepme : 30.000 entreprises accompagnées, 3.000 formalisées, prés de 20 milliards mobilisés (Idrissa Diabira dg Adepme)

Source: Dakar24sn  |     11 Dec 2021
Dans le cadre de la 29e édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK), l’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) a lancé, ce jeudi 09 décembre au CICES, la célébration de ses 20 ans autour d’un forum sur «l’accompagnement au coeur du développement des PME » avec les acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial. Une occasion saisie par son directeur général, Idrissa Diabira pour faire le bilan et lister les défis à venir.

« Il y a un certain nombre de chiffres qui ne trompent pas. Si on prend le dernier plan stratégique, c’est près de 30.000 entreprises qui ont pu être accompagnées par l’ADEPME, 3.000 ont été formalisées, pres de 20 milliards mobilisés. Ce sont des chiffres palpables. C’est un bilan satisfaisant même si y a des progrès à faire. Il ne s’agit pas de bien faire ce que l’on veut faire c’est aussi arrivé à le faire à la hauteur des attentes du pays et de la sous région » a fait savoir Idrissa Diabira directeur général de l’ADEPME.

Selon lui, écrire une feuille de route pour l’année 2022, c’était d’abord de poser les premiers coeurs pour construire un modèl africain d’accompagnement des petites et moyennes entreprises. L’année prochaine le Sénégal présidera l’Union Africaine et notre pays a toujours été exemplaire de model africain d’accompagnement.

Le DG de l’Adepme a listé quelques éléments sur lesquels il compte s’appuyer pour préparer la troisième décennie et le secteur privé comme un champion du développement économique.

« Il faut que l’on travaille en synergie et que l’on mutualise nos interventions pour que les entrepreneurs puissent s’y retrouver et être mieux accompagner. Il faut multiplier ou démultiplier les capacités qui sont nécessaire pour appuyer davantage. Il faut également que le secteur privé soit mieux organiser et regrouper car il est impossible d’accompagner tout le monde si on est pas dans des écosystèmes. Il faut aussi s’appuyer sur la digitalisation qui est un élément extrêmement important pour arriver à nos fins » ajoute-t-il.

Cette célébration des 20 ans a été aussi l’occasion pour l’Adepme de rendre un hommage mérité aux anciens directeurs généraux, aux autres autorités et employés qui ont beaucoup oeuvré pour le développement de leur agence.

« On a besoin d’institutions fortes et c’est celles qui savent se retourner sur leur passé, sur ce qui a été fait par leurs prédécesseurs. Les anciens directeurs généraux de l’Adepme, les anciens responsables du conseil d’administration dont certains dont il est impératif de rendre hommage à la hauteur de ce qu’ils ont pu apporté. D’autant plus qu’il nous ont quitté je veux nommer M. Gabriel Fall, le premier Président du Conseil d’administration de l’Adepme mais également de mon prédécesseur Mabousso Thiam qui a fait un travail remarquable de redressement de l’agence. A cet hommage associé tout ceux qui ont pu jouer un premier rôle notamment les employés » conclut-il.

Pour rappel, l’ADEPME a pour but d’assister et d’encadrer les petites et moyennes entreprises ainsi que les micro-entreprises qui en font la demande ou qui bénéficient des prêts de la part de l’État.

source: Dakar24sn.com

 

Nous Suivre:

S'abonner à la newsletter