Fonds à Frais partagés (FFP) pour le financement des PME

L’Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME) a pour principale mission de densifier le tissu des PME et d’améliorer leur compétitivité.

Outre les besoins financiers et technologiques, l’accès aux services non financiers est un point critique dans le cadre de l’amélioration de la compétitivité des PME. Ces services sont stratégiques pour appuyer la formulation des besoins et la mise en œuvre de solutions adaptées.

Ainsi, dans le cadre de sa mission d’assistance aux PME, l’ADEPME a mis en place un fonds destiné à financer partiellement les services non financiers. Ce fonds est alimenté par des ressources provenant de l’Etat et de Partenaires Techniques et Financiers tels que l’AFD, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et la GIZ.

Ce fonds dénommé Fonds à Frais partagés (FFP) est un mécanisme qui vise à renforcer le développement des PME par l’accès aux services non financiers (consultations, formations…). Ce développement passe par l’amélioration de la compétitivité et de la croissance des PME. Aussi, les interventions financées par le FFP participent :

  • au développement de nouveaux produits, de nouveaux marchés ;
  • à l’amélioration de la gestion des entreprises ;
  • à la facilitation du transfert de technologies et de savoir-faire ;
  • à la facilitation de l’accès au financement.

L’objectif général du FFP est de contribuer à l’atteinte des résultats de la LPS-PME et du Pilier 1 du Plan Sénégal Emergent (PSE) «Transformation structurelle de l’économie et croissance ». De façon spécifique, il a pour objectif de favoriser l’accès des PME aux services non financiers par le financement partiel de tels besoins.

Le FFP octroie aux PME des subventions allant de 50 à 90%.

Les entreprises privées de droit sénégalais localisées sur tout le territoire national qui répondent aux critères ci-dessous peuvent solliciter le FFP :

  • disposer d’un effectif inférieur à 250 emplois
  • réaliser un chiffre d’affaires maximum de 5 milliards de FCA
  • solliciter un domaine éligible.

Quant aux experts, ils sont soit des consultants individuels, soit des bureaux ou autres structures telles que les centres sectoriels de formation professionnelle et centres de recherche.

Le plafond de subvention est d’un montant maximum de 25 millions de francs CFA par an pour les PME et de 5 millions de francs CFA par an pour les microentreprises.

Les appuis du Fonds peuvent être individuels ou groupés.

Entreprises et PME,
Pour la continuité de services,
Devenez visible sur Internet

Nous Suivre:

S'abonner à la newsletter