La labellisation des PME devient une réalité

Source: Réussir Business  |     28 Nov 2017
Atelier de lancement des Journées d’information sur le Programme de labellisation des Petites et Moyennes Entreprises

A l’initiative de l’Agence de Développement et d’Encadrement des PME (ADEPME), le programme de labellisation ambitionne de faciliter aux PME un meilleur accès au crédit. Il se base sur un outil de notation des PME « eRating » (premier outil de notation des PME en Afrique de l’ouest) et sur un mécanisme de subvention qui facilite la mise à niveau des entreprise.

Pour Alioune Sarr, le Miinistre en charge du Commerce qui a présidé l’atelier de lancement, la labellisation va permettre de réduire le gap de financement entre les banques et les PME sénégalaises.

« La proposition de l’ADEPME consistant à noter les PME, peut constituer une contribution déterminante pour rapprocher la banque et la PME afin de réduire le gap de financement estimé à 500 Milliards de FCFA en 2011 dans une étude réalisée par la Direction des PME » a-t-il dit.

Réalisé grâce à un financement de la Banque Africaine de Développement (BAD), le processus de labellisation est un outil innovant dans l’ éligibilité de la PME au financement bancaire. Eu égard à l’importance de ce nouvel outil, la cérémonie de la campagne d’information, s’est déroulée en présence de plusieurs partenaires financiers.

Les entreprises sénégalaises malgré leur dynamisme, ne réalisent encore que 33% de la valeur ajoutée , 36% du chiffre d’affaires et 42% de l’emploi comme l’a rappelé Alioune Sarr dans son discours, il s’agit désormais d’inverser la tendance avec la labellisation, d’autant plus, que le secteur bancaire sénégalais solide ne finance pas encore suffisamment l’économie. La PME souffre du faible niveau d’information et de la mauvaise gestion.

« En décembre 2014, la plupart des banques ne finançaient que près de 21% du Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal alors que ce ratio est supérieur à 80% dans de nombreux pays émergents, et à 100% aux Etats-Unis », a souligné M. Sarr.

Justement selon Mabousso Thiam Directeur Général de l’ADEPME la labellisation permet de préparer les PME à l’accès au financement par une amélioration de leur « lisibilité », une amélioration de la « qualité du management » et du monitoring.

Pour information, le programme de « labellisation des PME compte enregistrer 300 entreprises sénégalaises avant fin 2016.

Enfin, un projet de loi relative au développement des PME et à la modernisation de l’économie et un Statut Particulier de la PME sont en cours de validation.

Nous Suivre:

S'abonner à la newsletter