En fonction de ses caractéristiques, de son ambition et de votre situation personnelle, le financement de votre projet résultera de la combinaison de plusieurs sources de financement :

Les ressources personnelles principales source de financements

Presque 9 entrepreneurs sur 10 démarraient leur activité sur leurs ressources personnelles ou familiales.

Les sources de financement disponibles pour une PME / TPE

1. Épargne Personnelle

Pour un petit montant, si vous pouvez le financer, faites-le. Vous serez indépendant. Il montre aussi que vous vous mobilisez pour votre projet et y prenez des risques. Autre avantage, vous pourrez ainsi faire appel à d’autres sources pour d’autres investissements.

2. Le « love money » de votre entourage

Le cercle des proches – famille, amis – constitue ce « love money ». Ces personnes seront moins difficiles à convaincre que des inconnus. Mais cela reste un exercice de préparation utile à la présentation de votre projet à d’autres investisseurs.

3. Les prêts d’honneur et le micro-crédit (Tontine, Microfinance)

Toujours pour des montants modérés, les prêts d’honneur et le micro-crédit sont des solutions intéressantes pour plusieurs raisons. Les taux sont faibles, voire nuls (tontines) et il n’est pas nécessaire d’apporter de garantie pour obtenir le prêt.

4. Le crowdfunding ou financement participatif

Particulièrement développé depuis quelques années grâce aux plateformes internet, le financement participatif ou crowdfunding permet à une entreprise de lever des fonds auprès de contributeurs identifiés. Le crowdfunding permet de financer un créateur d’entreprise ou le développement d’un nouveau projet (produit ou service). Sans rentrer dans les détails, on distingue 3 formes : le prêt, la souscription d’obligations et le don. Chaque forme est bien encadrée. Les plateformes se rémunèrent par une commission. L’avantage est de passer par un système qui donne une visibilité à votre projet.

5. Le prêt bancaire

Contrairement aux investisseurs en capital risque ou aux autres mécanismes de prêt sans garantie, les institutions bancaires ont l’obligation de s’assurer que le prêt accordé à l’entreprise sera remboursé intégralement.

3 aspects rendent difficiles l’accès au crédit bancaire par les PME: la faiblesse généralisée des fonds propres des PME, l’insuffisance d’organisation des PME notamment en ce qui concerne les ressources humaines, la comptabilité, la gestion administrative et les fonctions de contrôle et le manque de vision du futur de l’entreprise.

La formalisation et la labellisation de votre PME, vous permettent de lever ces obstacles et bénéficier d’un accompagnement sur mesure pour le financement et le développement de votre PME

Renseignez-vous sur les dispositifs de garantie à la disposition des créateurs

Les banques ne prêtent pas sans exiger des garanties :

  • sur les biens financés lorsque cela est possible (hypothèque, nantissement, gage)
  • ou en demandant des cautions personnelles.

Ce que vous devez savoir : des organismes ou les collectivités locales proposent des contre-garanties aux établissements bancaires en échange de leur abandon de demande de garantie par l’emprunteur. Certains peuvent même se porter directement caution de votre emprunt.

N’hésitez donc pas à vous renseigner en amont sur les dispositifs de garantie existants : fonds de garantie nationaux et régionaux, sociétés de caution mutuelle, etc. En savoir plus

Voir les dispositifs & aides

Nous Suivre:

S'abonner à la newsletter